Fiche incubation

L’incubation des œufs de reptiles est une étape délicate, et représente pour l’éleveur néophyte comme pour le passionné chevronné l’aboutissement de beaucoup d’efforts et d’espoirs.

Nous voulons donc dans cette fiche conseils, vous apportez un maximum d’informations vous permettant de réussir ce challenge. Nous allons dans un premier temps parler des 2 incubateurs que nous vous conseillons.

1) Les incubateurs Lucky Reptile, Zoomed ...

Très simple d’utilisation, il vous suffit de les brancher, de déterminer la température idéale, et de vérifier cette température à l’aide d’un thermomètre mécanique ou digital (un écart de température est toujours possible, cela permet de le déterminer avec précision). Il est impératif de placer ce thermomètre au milieu des œufs dans une boîte d’incubation. Il est à noter que cet incubateur peut également baisser la température, ce qui peut s’avérer utile pour des œufs s’incubant assez frais  si votre température de pièce est assez élevée (Gecko à crête, Gonocephalus…). Son système de ventilation permet d’éviter l’air stagnant et donc d’avoir un renouvellement d’air très important pour le bon développement de vos œufs. Une petite lumière bleue vous permet d’observer les œufs. Un bon rapport qualité/prix 

2) L’incubateur « Frigo »

Pour les personnes souhaitant reproduire des espèces de plus grosses tailles, comme des Morelias, des Pythons royaux ou encore les tortues terrestres méditerranéennes ayant besoin d’un plus grand volume d’incubation, nous vous conseillons de suivre la technique suivante.

Le principe est très simple, et a fait ses preuves dans notre élevage depuis longtemps. Il suffit de récupérer un frigo, de taille et de volumes adaptés à vos besoins et à la place disponible, et d’enlever tout l’équipement de réfrigération à l’arrière de celui-ci. Une fois qu’il ne reste plus que la « coque » isolante, et que le frigo a été désinfecté, faites ce qui suit :

– percez 2 trous sur un des côtés du frigo

– passez dans un de ces trous un câble chauffant sur un thermostat 

Vous n’avez qu’à faire passer la sonde du thermostat dans le deuxième trou effectué sur le côté du frigo, et de mettre cette sonde au milieu des œufs. Réglez ensuite la température souhaitée et vérifiez
la avec un thermomètre (mécanique ou digital de préférence), placé au milieu des œufs, encore une fois.

Astuce : Vous pouvez installez si possible 2 ventilateurs (de petite puissance comme ceux pour ordinateur par exemple) de manière à brasser un maximum d’air. Cela permet d’avoir des températures homogènes de haut en bas du frigo, et d’éviter l’air stagnant. L’un sera placé en bas et l’autre en haut.

Les boîtes d’incubation

Pour les œufs de très petites tailles (Geckos leopards, Gecko à crête…) une boîte à grillons préalablement nettoyée suffira largement.

Les œufs de taille moyenne (Pogonas, Couleuvre des blés, Caméléons, Dragons d’eau…) pourront être mis dans une box plastique Giganterra. Cette box vous permettra de mettre un grand nombre d’œuf.

Pour les œufs de tailles supérieures (Pythons royaux, Morelias, Téjus…), nous vous conseillons des box plastiques de dimensions adaptées. Par exemple 40 X 30 X 20 cm, qui suffit généralement pour 10 gros œufs de pythons royaux. Vous trouverez sans difficulté des box de toutes tailles en supermarché ou magasin de bricolage qui correspondent à vos attentes.

Quel que soit la box d’incubation, il est important de percer quelques trous sur le côté de celle-ci pour le renouvellement d’air.

Les substrats d’incubation

Beaucoup de méthodes différentes sont utilisées pour l’incubation des œufs de reptiles, cependant nous vous orienterons vers 2 substrats qui ont notre préférence. En effet, après des années passées à tester différentes possibilités, la vermiculite et la perlite nous apportent de très bons taux de réussite.

Nous travaillons actuellement sur la création d’un nouveau substrat d’incubation !

La méthode que nous allons décrire n’engage que nous, mais encore une fois, elle nous donne toute satisfaction.

La première étape est d’humidifier la vermiculite. Pesez la quantité de vermiculite que vous pouvez mettre dans votre boîte d’incubation, et ajoutez-y le même poids d’eau. Après avoir bien mélangé, vous avez une vermiculite bien humide mais pas détrempée. Notez bien que plus votre box d’incubation est grande, plus vous avez de hauteur de vermiculite, plus votre humidité sera stable (un
minimum de 4/5 cm est impératif).

Ensuite, prenez votre perlite et mixez la avec la moitié de son poids en eau. Déposez maintenant 2 à 6 cm de ce mélange au-dessus de votre vermiculite. Cette couche de perlite permet aux œufs d’être protégés d’un éventuel excès d’humidité et reste plus sèche que la vermiculite.

Comme dit précédemment, pensez à faire quelques trous sur le côté de la boîte d’incubation, pour le renouvellement d’air. Les trous permettront également de passer la sonde du thermostat pour la déposer au milieu des œufs, ainsi que les thermomètres et hygromètres indispensables à la vérification des bons paramètres d’incubation.

Si tout est bien fait, vous devriez avoir entre 85 et 95% d’humidité dans la box d’incubation, un renouvellement d’air suffisant et vous garantissant aucune condensation sur le dessus de la box d’incubation ainsi qu’un substrat d’incubation évitant le développement de micro-organisme. En bref, tous les éléments pour la réussite de vos reproductions !

BONNE CHANCE A TOUS !